La rupture du ligament croisé antérieur du genou après la chirurgie

« La rééducation après ligamentoplastie du genou, du bloc opératoire … au terrain »

Rappel biomécanique (ex- technique KJ): vidéo anatomie fonctionnelle du genou

Cette rééducation suite à un DIDT, sans lésion périphérique associée, est plus facile si le genou a été préalablement préparé à l’intervention (renforcement musculaire réalisé au préalable, absence d’épanchement articulaire)

Phase précoce

Première semaine:

Repos, antalgiques, prévention de la phlébite, cryothérapie, physiothérapie à visée anti inflammatoire, lutte contre le flexum. Contractions isométriques du quadriceps, genou en extension (« écrase coussin »). Kinetec 30’ 2 fois par jour avec pour seule limitation la douleur. Drainage lymphatique et veineux. Libérer l’appareil extenseur : mobilisation latérale et verticale de la rotule, massage du cul de sac sous-quadricipital. Travail des abducteurs et adducteurs. Lutte contre les phénomènes douloureux au niveau de l’insertion de la patte d’oie..

Deuxième semaine:

Poursuite du réveil musculaire quadricipital (genou en extension) et ischio-jambiers avec début des co-contractions Quadri / IJ. Travai des fessier) en décubitus latéral avec attelle au début. Travail du Triceps. Lever sur la pointe des pieds, en aidant plus avec le côté sain Electro-stimulation du vaste interne. Rodage articulaire avec objectif : 0 / 90° Débuter les diagonales de Kabbat sans réistance et les élongations du Quadriceps. Travail de mobilisation de la cheville Lutte anti-flessum, postures douces. Etirements IJ a minima (prudence site de prélèvement).

Troisième semaine:

Travail proprioceptif en décharge et dès que la cicatrisation le permet, rééducation en piscine. Fin de l’attelle la nuit si extension complète. Travail en CCF du MI entre 30 et 90° de flexion avec résistance contrôlée par le côté sain.

Quatrième semaine:

Débuter progresivement le vélo à charge nulle. Continuer le Kabbat.

Cinquième semaine:

Si pas d’épanchement articulaire, pas de douleurs et amplitudes correctes (extension surtout) Progression de la mobilité (objectif 0°/130° sans forcer, intérêt balnéothérapie), assouplir les tissus mous (massage cul de sac sous-quadricipital, mobilisation de la rotule, ultra-sons sur le cul de sac). Travail en CCF en manuel Tapis roulant 10 minutes à vitesse lente (2 km/h environ) Début des squatts 90° -> 45°  sans charge additionnelle, vélo avec petite résistance, selle haute, pédale basse, Travail à la presse avec résistance progressive dans quasiment toute l’amplitude. Puis progressivement : Travail à la presse CCF dans toute l’amplitude, à charge plus importante, en soulageant entre 0 et 30° avec MI collatéral. Continue le Kabbat avec une résistance sur l’extrémité distale du Fémur. Travail sur la cicatrice si adhérences. Etirements des IJ, du Triceps, des Adducteurs, des Abducteurs, du Quadriceps et du Psoas. Piscine en crawl, sans palme, massage à l’hydrojet MI opéré. Début du travail proprioceptif en charge du MI opéré. Remarque: la priorité reste la récupération complète de l’extension, la flexion reste plus secondaire.

J45 à J60 :

Travail complet d’étirement et de renforcement des différentes chaînes pré-citées, travail intensifié en CCF (presse, step…), vélo avec une résistance croissante. Travail en CCO: petite charge sur la TTA entre 0 et 60°, intensification entre 60 et 110° de flexion. Débuter progressivement le W des Ij contre résistance.

Phase tardive

A ce stade, pour avancer dans le protocole,  il est nécessaire qu’il n’y ait pas d’épanchement articulaire important ni de douleur gênante; les amplitudes doivent être bonnes sans flessum et le genou doit être verrouillé par une bonne tonicité quadriceps – ischio jambiers.

2 – 3 mois :

Retour terrain à 2 mois ½ si pas de signe fonctionnel, genou sec, non inflammatoire, sans laxité, amplitudes 0° / 140°, progression de la rééducation (proprio, vélo, renforcement musculaire). Course à pied sur terrain stable, progressivement, en endurance fondamentale, sans accélération, travail de PPG, débuter le trampoline, puis pliométrie a minima, saut à la corde. Intensification de la proprioception en unipodal. Travail à pieds joints de part et d’autre d’une ligne. Leg-press à 1/3 du poids du corps et W IJ dynamique (5kg) Palmage à intensifier en piscine. Renforcement de la synergie Q / IJ en charge sur stepper.

3 – 4 mois :

L’évaluation isocinétique est indiquée à ce stade et la suite du programme sera guidée en partie par les résultats. Selon les cas, il sera possible de débuter les changements de rythme et de direction lors de la course à pied, les phases de travail seront intensifiées. Le travail en CCO sera possible au niveau du Quadriceps dans toute l’amplitude. Acquisition de la résiatnce, de l’endurance avant la reprise du sport. Sollicitations intensive du genou en charge, en flexion et rotation.

4 – 6 mois:

Réhabilitation avec reprise du geste technique. Retour terrain progressif sans compétition avant 6 mois minimum. Poursuite du renforcement parfois guidé par une 2ème évaluation isocinétique du 6ème mois.

Auteur : Gilles Testou

Dr Gilles TESTOU
Diplômé de la Faculté de Médecine de Marseille
Capacité d’aide médicale urgente (Nice)
Capacité de Médecine et Biologie du Sport (Marseille – Montpellier)
Diplôme universitaire de nutrition du sportif (Paris)
Diplôme inter-universitaire de physiopathologie de l’exercice (Paris – Montpellier – Strasbourg)
Diplôme inter-universitaire en échographie de l’appareil locomoteur (Paris – Nîmes)
Médecin fédéral plongée et basket-ball
Médecin de Pôles espoirs football et judo
Médecin de club de volley-ball professionnel
Médecin de club de football professionnel pendant 20 saisons