Epreuve d’effort VO2max

L’épreuve d’effort avec mesure des échanges de gaz est un examen qui permet d’évaluer l’aptitude aérobie d’un sportif. Cette exploration est aussi largement utilisée pour déterminer l’origine d’une dyspnée d’effort (essoufflement anormal), l’objectif étant la recherche du facteur limitant (cardiologique, respiratoire ou musculaire).
L’évaluation de l’aptitude aérobie permettra de cibler des zones d’entraînement.
Ce test est différent d’une épreuve d’effort cardiologique classique qui est avant tout orientée vers l’adaptation cardiovasculaire à l’effort, et ne prennent pas en compte la composante respiratoire, à savoir le VO2.
Les volumes d’O2 et de CO2, inspirés et expirés, sont recueillis à l’aide d’un masque, et vont permettre d’analyser l’adaptation respiratoire du sportif par rapport à l’intensité de l’effort demandé.

L’épreuve d’effort en pratique
Pour effectuer un test facilement interprétable, éviter les entraînements ou sollicitations trop poussés les trois jours qui précèdent le test.
Prévoir une tenue de sport adaptée pour l’épreuve d’effort ainsi qu’une serviette pour se sécher après l’effort.
Ne pas venir a jeun (sauf si le médecin le demande) – Bien s’hydrater au préalable.
Prévoir un créneau horaire d’une heure (préparation, échauffement, test de 12’ à 15’, interprétation).
Le Médecin vous remets en fin de test les résultats associés à des conseils d’entraînement, notamment les fréquences cardiaques cibles.
Une entière collaboration est possible avec un entraîneur ou préparateur physique.

Pour plus de précisions concernant l’intérêt du test d’effort, cliquez ici.