Ondes de choc focales

La thérapie par ondes de choc focales

Fait partie de l’arsenal thérapeutique pour traiter les tendinites et les lésions fibreuses chroniques par action mécanique, action biochimique antalgique et anti-inflammatoire locale.
Il s’agit de traumatiser par les ondes de choc le tendon pathologique pour stimuler une cicatrisation, tout comme un chirurgien le fait lorsqu’il effectue un peignage du tendon ou lorsqu’il avive un os dans le cadre d’une pseudarthrose. La production d’une hyper-vascularisation locale est susceptible d’augmenter le métabolisme local de renouvellement cellulaire.

Les ondes de choc (ODC) focales sont d’origine ultrasonore de très haute énergie, elles agissent directement dans les tissus, à distance de la peau (on ne ressent pas les percussions au contact de la peau comme avec les ODC radiales).

Le protocole habituel = 3 séances en moyenne, une par semaine, avec un effet ressenti différé le plus souvent.

Selon les localisations, un guidage échographique est effectué (calcification, retard de consolidation osseuse par exemple)

Durée d’une séance: 5 minutes.

La poursuite de l’activité sportive est souvent possible pendant la phase de traitement à condition de respecter la douleur et de doser les sollicitations excessives de la zone traitée.

Les pathologies traitées sont en général les suivantes: tendinopathie achilléenne, aponévropathie plantaire (avec ou sans « épine calcanéenne« ), enthésopathie proximale des ischio-jambiers, tendinopathie patellaire, de la coiffe des rotateurs, du coude (épicondylites), séquelle douloureuse après accident musculaire, retard de consolidation osseuse.