Injection de PRP

Le PRP (Platelet Rich Plasma) est un produit dérivé du sang avec une concentration en plaquettes supérieure au niveau de base du sang.

Après échec des techniques usuelles les tendinopathies rebelles sont parfois traitées par injection de PRP, riches en facteurs de croissance.
Les mécanismes naturels de la cicatrisation en cas de lésion tendino-musculaire entrainent à un moment donné une libération de facteurs de croissance, stimulant la prolifération cellulaire et ainsi la cicatrisation.
Le principe de la thérapie par PRP est de reproduire ces mécanismes de cicatrisation et de régénération tissulaire par injection dans le tissu lésé de plasma sanguin autologue concentré en plaquettes. L’utilisation est possible dans le cadre d’un traitement médical seul ou accompagne un geste chirurgical.
Les injections de facteur de croissance peuvent par ailleurs être indiquées dans le cadre de lésion musculaires (stade 3 en général), permettant de raccourcir sensiblement les délais de cicatrisation.
Voir classification des lésions musculaires.
Cette technique est également utilisée pour les articulations, dans les lésions de cartilages, par stimulation de la synthèse des composants de la matrice du cartilage par les chondrocytes. Les facteurs de croissance contenus dans le PRP favorisent ainsi la réparation du cartilage. On peut y associer éventuellement une injection d’acide hyaluronique.

prp

L’injection est réalisée par le Dr Testou au sein du CMTS 2A sous guidage échographique.  Elle nécessite, pour avoir toute les chances de réussir, un repos complet ou relatif (selon les cas) de la zone traitée pendant une durée définie avec le médecin.

En pratique, une infirmière DE réalise un prélèvement sanguin , en général au pli du coude, puis ce prélèvement est traité avec une centrifugeuse qui permettra de séparer le concentré plaquettaire du reste du sang. Le concentré est ensuite injecté sur la zone lésée.

Pour tout renseignement concernant le coût de la procédure, se rapprocher du secrétariat par téléphone ou par mail.

Protocoles proposés:

 1. Lésions des cartilages du genou: deux injections à 7-10 jours d'intervalle, repos relatif pendant 3 jours en post-PRP, attelle de zimmer selon les cas pendant cette période, repos sportif pendant 2 à 3 semaines après la 2ème injection. Une rééducation sera parfois proposée, travail sur les amplitudes, renforcement musculaire (en isocinétisme éventuellement)...
 2. Lésions des cartilages de la cheville: deux injections à 7-10 jours d'intervalle, repos relatif pendant 3 jours en post-PRP, repos sportif de 3 semaines après la 2ème injection. La rééducation et les techniques manuelles (ostéopathie)  seront prescrites, visant à assurer de bonnes amplitudes articulaires, à assouplir les chaines tendino-musculaires et à effectuer un travail musculaire / proprioceptif adapté aux possibilités fonctionnelles de la talo-crurale.
 3. Tendinopathies: une injection le plus souvent, avec anesthésie de surface préalable (en extra-tendineux), repos complet de la zone atteinte pendant 1 à 2 semaines (orthèse thermoformée pour le coude, gilet d'immobilisation pour l'épaule, attelle de zimmer pour le genou, botte de marche avec talonnette pour le tendon d'achille). La rééducation sera débutée 3 semaines après, avec mobilisations articulaires, assouplissements, étirements résisté (travail excentrique progressif, dosé et indolore).
Les activités sportives seront proposées selon les cas 1 à 3 mois après l'injection (après protocole de rééducation complet).

Pour télécharger l’abstract du cmts2a numéro 7, consacré aux PRP, cliquer ici.
Pour télécharger étude concernant les PRP dans le traitement des tendinopathies, cliquer ici.